L’industrie passe au numérique sur les marchés des pièces détachées de tous les secteurs d’activité

Comme l’explique l’article précédent, les places de marché B2B, qui permettent aux entreprises de s’approvisionner auprès de fournisseurs sur une plateforme unique, se développent à grande vitesse. Si les portails généralistes comme Amazon Business ou Alibaba sont connus, c’est qu’ils s’adressent à un public plus large. I existe, en parallèle, des places de marché spécialisées par secteur d’activité qui offrent de multiples avantages. Sans doute la solution la plus pertinente pour les écosystèmes industriels.

A l’instar de l’accroissement des places de marché dédiées aux consommateurs, celles réservées à l’industrie montent en puissance. En effet, les opérateurs et les fournisseurs souhaitent offrir à leurs clients et prospects la même facilité d’achat de leurs produits professionnels que celle dont ils jouissent au cours de leur vie personnelle. C’est d’ailleurs un réflexe pour les Millenials, une génération qui représente environ 46 % des acheteurs (d’après une autre source, plus de 70 % des 20-35 ans s’impliquent dans les décisions d’achat sur leur lieu de travail). Les entreprises qui décident de lancer leur propre place de marché s’inscrivent donc en phase avec ce mouvement de numérisation du monde professionnel.

Des résultats gagnant-gagnant

On comprend aisément les raisons qui incitent les clients et les fournisseurs à se tourner vers les places de marché industrielles dédiées à leur activité. 

Côté clients, les acheteurs ont accès à un choix plus large de fournisseurs qualifiés, ce qui permet d’améliorer la disponibilité des produits et contribue à éviter tout goulet d’étranglement dans le cycle économique. Autre avantage, la plupart des places de marché s’organisent pour que le client reçoive ses pièces directement du fournisseur dans un délai déterminé. La sélection minutieuse des fournisseurs par l’opérateur de la place de marché garantit au client de disposer de pièces de qualité, livrées dans les délais impartis. Et c’est enfin un gain de temps précieux pour le client : terminées les longues recherches de fournisseurs et les procédures d’appel d’offres, puisqu’il dispose désormais d’un catalogue en ligne à portée de main et de processus numériques simplifiés. Les places de marché B2B intègrent aussi les processus des entreprises tels que les logiciels d’approvisionnement et de management ou les impératifs de facturation. Les entreprises peuvent connecter leurs systèmes de gestion aux places de marché en ligne afin de se conformer aux exigences et normes internes des acheteurs.

Les fournisseurs, quant à eux, ont accès, via une place de marché spécialisée, à un marché plus vaste et généralement inexploré, souvent à l’échelle mondiale. C’est particulièrement avantageux pour les petits acteurs n’ayant pas les ressources nécessaires pour créer leur propre boutique en ligne ou déployer leur notoriété. Faire partie d’une place de marché les aidera à mieux se faire connaître parmi les principaux fournisseurs de leur secteur d’activité. Comme mentionné ci-dessus, ils disposent également d’une ligne directe avec les clients qui s’approvisionnent sur la plateforme et peuvent ainsi les fidéliser grâce à leur offre de qualité et leur service.

Un outil largement adopté

Les acheteurs industriels étant de plus en plus sensibles à la facilité et à la palette de choix offerts par les places de marchés, les grands noms de l’industrie ont également lancé leurs propres plates-formes. En parallèle de Station One, lancée par Alstom en septembre 2018, les professionnels de la mobilité peuvent aussi se tourner vers MoBase de Siemens. L’entreprise allemande exploite aussi des places de marché dans les domaines de l’IoT industriel et des soins de santé. D’autres secteurs ont investi les places de marché, comme l’aérospatiale avec Airbus Helicopters et Thales (IVEN), et l’énergie avec SUEZ (Organix) ou encore BeeWe la plateforme collaborative mise en œuvre par  ENGIE pour développer au sein du Groupe l’économie circulaire avec le partage entre entités de pièces de rechange disponibles. Ces initiatives témoignent de la tendance grandissante de la numérisation des achats. Elles montrent aussi la réactivité et l’approche visionnaire des acteurs qui ont décidé de lancer leur place de marché avec pour seul objectif : gérer la complexité et offrir de la simplicité.